L'homme derrière la marque: Raymond Cloosterman, fondateur de Rituals Cosmetics

Le monde des soins de la peau et du spa entretient une relation presque synonyme car ils comportent tous deux des éléments de traitement et de relaxation. Sur la base de cette relation, en 2000, une nouvelle ligne de produits cosmétiques de luxe pour la maison et le corps est née, modernisant les traditions authentiques orientales et les traduisant en rituels significatifs. Cette gamme, justement intitulée Rituals Cosmetics, s'est étendue à une vaste gamme de produits de luxe allant des soins du corps aux soins du visage avec plus de 175 magasins, sans oublier quatre City Spas exclusifs.

Ape to Gentleman a récemment rattrapé le catalyseur de la croissance exponentielle de Rituals, rien d'autre que la dynamiqueRaymond Cloosterman. Voici ce qu'il avait à dire ...

ELLE:Quand nous sommes plus jeunes, nous avons tous des ambitions et des visions de ce que nous nous voyons faire à l’avenir. Vous êtes-vous vu faire quelque chose comme ce que vous êtes aujourd'hui?



RC:Quand j'étais enfant, je rêvais d'être un joueur de tennis ou de football professionnel. Cela ne s'est pas produit… Après le lycée, j'ai fait un MBA à l'Université Erasmus de Rotterdam. Après cela, j'ai commencé une carrière chez Unilever, où ma passion et mon intérêt pour le bien-être et les soins personnels ont commencé. Je suis resté chez Unilever jusqu'en 1998, puis j'ai décidé de réaliser mon rêve de créer une marque de luxe mondiale, basée sur la passion d'aider les gens à transformer leur routine quotidienne en rituels significatifs. Mon objectif était d'avoir 1 000 magasins répartis dans le monde.

Les 5 premières années ont été difficiles, et à partir de là, nous étions sur une lancée. La marque s'est développée très rapidement et continue de le faire. Nous ouvrons des magasins partout dans le monde et avons actuellement des points de vente dans 12 pays. Nous avons même nos propres City Spas dans le but d'en ouvrir un au Royaume-Uni très bientôt!

ELLE:Que pensez-vous de l’essor du toilettage masculin au cours des dernières années?

RC:Ce marché se développe si vite et continuera, car il s'agit de l'émancipation des hommes. Nous prenons soin de nous beaucoup plus et en vieillissant, nous réalisons que nous voulons nous sentir et paraître plus jeunes. Les hommes sont plus conscients de leur apparence et savent ce dont ils ont besoin de leurs produits de soins. Le temps où les hommes utilisaient secrètement la crème pour le visage de leur petite amie n’est plus, car ils veulent maintenant leurs propres produits de soin de la peau et du corps.

ELLE:Avez-vous remarqué une différence dans la démographie des clients de Rituals, est-ce que plus d'hommes achètent des Rituals?

RC:Rituals est unique car les hommes et les femmes se sentent très attirés par la marque et les produits. Nous sommes une marque unisexe et unie. Nos magasins sont chics et élégants, pas trop féminins. En termes de répartition hommes-femmes, 60% de nos clients sont des femmes et 40% sont des hommes.

ELLE:Y a-t-il de nouveaux «rituels» que vous souhaitez introduire dans la gamme existante?

RC:Pour les hommes, nous avons créé des rituels de rasage, notre crème à raser Samurai Secret étant le produit phare. Cette crème est basée sur le rituel de beauté des anciens guerriers samouraïs japonais. Notre crème à raser Samurai Secret est développée pour le guerrier moderne, pour qu'il l'utilise avant de partir en guerre tous les jours. C’est une crème à raser sensationnelle qui prévient les peaux irritées. Une nouvelle approche du rasage humide…

Récemment, nous avons introduit le rituel Tatsu, une gamme de produits pour le corps inspirée du dragon japonais. L'un de mes produits préférés dans cette gamme est la douche glacée. Un gel douche rafraîchissant, idéal pour se rafraîchir après le sport.

Nous venons également de lancer une gamme de porte-vaporisateurs de voyage en bois de luxe pour nos eaux de parfum masculines. Parfait pour les hommes d'affaires qui veulent voyager avec style.

«Mes inspirations ont été des leaders créatifs avec une vision forte. Pensez à Howard Schultz, le fondateur de Starbucks; des personnes avec une vision qui créent des choses exceptionnelles à un niveau stratégique et créatif. Il en va de même pour Steve Jobs qui, avec Apple, change constamment toutes les règles du marché. Ils sont visionnaires, mais sont très impliqués dans les détails en même temps. De vrais bâtisseurs. » -Raymond Cloosterman, Fondatrice, Rituals Cosmetics

ELLE:En regardant en arrière sur tout ce que vous avez accompli avec Rituals - et si rapidement - y a-t-il quelque chose que vous auriez fait différemment?

RC:Je suis extrêmement heureux et fier de ce que nous avons accompli aujourd'hui. Comme pour de nombreuses nouvelles marques, nous avons eu des défis et des apprentissages, qui font partie de tout voyage. Je n'ai pas de regrets. S'il y avait une chose que j'aurais fait différemment, j'aurais créé la marque Rituals bien plus tôt.

J'ai créé Rituals quand j'avais 35 ans, quand j'avais les compétences et le courage de quitter une carrière d'entreprise très réussie chez Unilever. J'avais un grand rêve et un petit budget.

ELLE:Comme vous êtes un homme de goût, voici quelques questions rapides afin que nous puissions avoir une meilleure idée de l'homme derrière la marque:

Football ou rugby?Football, en particulier le FC Barcelone.

Intelligent ou décontracté?Décontracté chic. Chic élégant. Montre IWC, chaussures Santoni, pantalons Incotex, chemises et costumes sur mesure.

Rasoir à cartouche ou rasoir de sécurité?Rituals conçoit une lame de rasoir en argent (l'un des rares accessoires pour homme!) Avec la crème à raser Samurai Secret.

Ta voiture; Berline, SUV ou sport?Porsche Panamera pour voyager et une Fiat 500 en ville.

ELLE:Alors, que fait Raymond Cloosterman pour se détendre?

RC:Dans l'ensemble, je pratique du sport: hockey, tennis, golf. Je suis aussi l’un des rares hommes à aimer faire du shopping.

J'aime aussi aller avec ma famille (j'ai 4 enfants) dans notre maison de vacances à Knokke. C'est une ville côtière de Belgique (vous pouvez la comparer un peu avec les Hamptons, New York).

ELLE:Y a-t-il des projets sur lesquels vous travaillez en plus de Rituals (le monde de la beauté)?

RC:Sur le plan des affaires, il y a tellement plus à faire et à apprendre. Nous venons tout juste de commencer notre voyage. La prochaine décennie, nous espérons développer la marque dans beaucoup plus de pays et nous espérons que beaucoup plus de gens découvriront nos produits… Je me concentre sur les rituels, mais à une exception près. J'ai récemment rejoint le conseil d'administration de War Child.

ELLE:Enfin, s'il y a un conseil que vous pourriez donner à n'importe qui, quel serait-il?

RC:Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire (1. Walt Disney).

C'était le titre de la première présentation de concept que j'ai faite sur la marque Rituals. J'ai même ce dicton brodé sur mes chemises… C’est comme ça que je vis. Je crois vraiment que les rêveurs du monde peuvent faire la différence. Nous sommes là pour rêver!

D'autres dictons qui m'inspirent sont «La vie est ce que vous en faites» et «Celui qui est courageux est libre».